Couëron : la magie d'une soirée pour le 20e Trophée des sprinters

6 septembre 2015 - 11:06

Météo clémente, spectateurs au rendez-vous, et présence de deux élites de l'équipe de France, champions du monde, alias François Pervis et Kevin Sireau, il n'en fallait pas moins, samedi, pour que le Trophée des sprinters souffle ses vingt bougies, au vélodrome Marcel-de-la-Provôté. Lieu emblématique du Véloce sport couëronnais (VSC), organisateur de la manifestation, il enflammait une nouvelle fois petits et grands de sa magie du moment.

Belle représentation des meilleurs minimes, cadets, juniors et seniors des cinq départements au Challenge Pays de Loire, dont les épreuves s'intercalaient à celles du Trophée ou du spectaculaire demi-fond. Une nouvelle fois, les hommes en cuir noir, debout sur leurs motos, que talonnent les coureurs, dont le champion Antoine Gaudillat, enchantaient le public.

Quant au Trophée lui-même, il opposait deux équipes de coureurs de l'équipe de France, chacune comptant une élite, un espoir et un junior. François Pervis, Julien Palma, et Sebastien Vigier se confrontaient ainsi à Kevin Sireau, Benjamin Edelin, et Melvin Landerneau, au travers du 200 m lancés, des éliminations et de la vitesse. « La présence de pointures de la piste », dont se félicitait Jean-Jacques Delcroix, président du VSC. L'école du vélo de la section compétition du VSC, de poussins à benjamins, encadrée par Chrustiane Guiraudet, Guy Bertrand et Hugues Michaud, relevaient les entractes de son habilité sur piste.

Le Trophée, passage obligé

François Pervis se régale de l'originalité des courses des Trophées. « En 2010, avec Christophe Moreau, j'avais participé à l'épreuve de derny, derrière un Solex. Ce soir, c'est un mélange de trois niveaux de coureurs de l'équipe de France... Je ne trouve ça qu'ici et ça change ! Voisin mayennais, je viens à Couëron depuis que je suis cadet, en 1999. Au fil du temps, le Trophée prend de la valeur, et devient un passage obligé, il promeut ce sport. Le spectacle y est assuré ! » Et comme les bénévoles du VSC, François Pervis voit dans les vélodromes l'avenir de la petite reine : « Rouler sur route devient difficile, ces anneaux sont des lieux sûrs ! » Une piste que chacun pourra s'approprier les 19 et 20 septembre.

 

Source Ouest France : http://www.ouest-france.fr/coueron-la-magie-dune-soiree-pour-le-20e-trophee-des-sprinters-3670193

Commentaires